Keep the Future Safe
Sois le bienvenu sur le forum, dans un monde où Hydra est la première puissance mondiale et cherche à asseoir sa domination sur le monde entier. Dans un monde où les Avengers sont mis à prix, les mutants sont traqués pour devenir des toutous obéissants à Hydra, personne ne semble trouver cela anormal...

Forum ouvert pour joueurs avertis, interdit aux moins de 18 ans



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Décoration du forum en cours, merci de votre patience

Partagez | 
 

 Legends never die Ft Araya

Aller en bas 
AuteurMessage
Clint Barton
~ Hawkeye ~ Clint
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/06/2018

MessageSujet: Legends never die Ft Araya   Mar 26 Juin - 10:19

Legends Never Die
Araya & Clint
« Bon fait comme chez toi ici, et y'a des restes de pizza dans le frigo si tu as faim... Je reviens j'ai... besoin de soin. »

J'avais adressé la parole à cette jeune femme qui m'avais sauvé d'une escarmouche d'une patrouille d'Hydra. J'avais bien cru que mon heure était venu... Vous savez, dans les dessins animés, on rigole quand le petit lapin idiot se cogne contre un rateau et finit avec des étoiles tournoyant autour de sa tête, moi c'est ce que j'avais ressentis, mon champ de vision s'était réduit, un brin obscurcit et j'avais l'impression d'être dans les vapes. Actuellement mon corps n'était que douleur, je devais avoir quelques os cassés, et je voulais même pas savoir ce qu'il y avait là dedans. Ça brûlait, c'était horrible. Je ne m'en étais sorti que parce que la gamine avait donné une bonne rouste à tous ces monstres, elle m'avait alors expliqué qu'elle n'avait plus de toit au dessus de la tête, et je l'avais donc accueillie chez moi. C'était un appartement assez sympa, perdu dans une foule d'autres appartements histoire de passer inaperçu. Je me traînais dans les rues, une casquette vissée sur la tête, en jean t-shirt, mais je savais bien que bientôt le sang aurait saturé les pansements sommaires que j'avais fais et que ça allait commencer à se voir. Je suivis un chemin que j'avais pris bien des années avant cette histoire, une fois... J'avais toujours eu un excellent sens de l'orientation. Chaque pas était une torture.
Parfois je regrettais d'avoir quitté ma retraite, mon chalet. Là bas tout était simple, en plus on pouvait boire l'eau directement à la sortie de la montagne, et Lucky mon chien pouvait courir autant qu'il le voulait. Mais parfois la vie n'était pas comme on voulait. Non... parfois la vie décidait des trucs, et on pouvait rien faire d'autre que suivre. Je me voyais pas abandonner mes amis comme ça, et laisser ce monde partir en vrille. Tout ce que je connaissais et que j'aimais avait été presque détruit, c'était à moi de protéger ce qu'il restait. J'étais sorti armé de couteaux de lancés au cas où on  voudrait encore ma peau, sait-on jamais. On était jamais assez prudent.
Avec la douleur et le début de fièvre, j'en vint à faire le point sur ma vie. Gamin j'avais servit de punching ball humain à un père alcoolique. Il faut dire que c'est moi qui me prenait toutes les roustes pour protéger un frère assez fragile, j'en avais perdu 80% de mon audition pendant des mois. Les médecins m'avait expliqués que je ne retrouverai jamais l'ouïe de l'oreille droite, mais que l'autre se régénérerait. Qu'il serai possible de m'appareiller quand je m'en sentirais prêt. Mon père ? Dépenser de l'argent pour son gosse ? Jamais. Il finit par mourir dans un accident de voiture. Il était encore rond comme une queue de pelle, il s'était mit au fossé, et était trop ivre pour être capable de sortir. Moi et mon frère on fut séparés. Mais... J'avais déjà vécu des roustes pire que ce que je venais de subir non ? Non... En fait je ne pense pas... Effectivement. Mes pas m'avaient menés à ma destination sans que je m'en rende compte. Encore deux... J'en fis un avec tous les efforts du monde... Encore un... Mais impossible, mon corps refusait de bouger, je finis par m'écrouler au sol juste devant ma destination. Etait-ce la fin ? Je ne saurais le dire, avant que ma vision ne devienne réellement noire, je vis la porte s'entrouvrir, mais ne pus pas lutter plus longtemps, je plongeait finalement dans l'obscurité la plus profonde. Il m'était souvent arrivé d'être dans cet état quand j'étais jeune, un peu moins à l'âge adulte. Le corps d'un enfant était fragile, et il avait tôt fait de tomber dans l'inconscience. Je me sentais flotter, j'avais l'impression que la chape de plomb qui me coupait en deux, la douleur qui me rendais fou c'était atténuée, ce n'était plus qu'un bruit de fond... Qu'un murmure dans l'obscurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araya Fenrir
~ The Beastcaller ~ Araya
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 35
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mar 26 Juin - 13:23

Une journée normale au Mausoleum, ou presque. Elle avait si bien commencée ! D’abord mon homme qui m’emmène le petit dej au lit après une grasse matinée bien méritée. Ensuite détour par l’hôpital militaire pour la commande de Luka de poches de sang et de médicaments soit disant pour un dispensaire. Nous sommes allés ensuite dans un des parcs courir avant de nous diriger vers la base et passer à un petit entraînement amical. Wanda fit même la remarque à voix haute malgré elle devant le nez de Howard, que cela ne ressemblait en rien à un entraînement mais plus à une parade nuptiale. Quand on me l’a répété j’ai éclaté de rire !

Une douche dont on vous passera les détails, Bucky rejoignit Cap pour planifier la prochaine contre attaque d’hydra. Pour ma part je suis restée à traîner dans le jardin. Je caressais mon ventre en marchant à travers les fleurs, j’avais le sourire. Je suis alors retournée dans le hall et je suis allée dans la bibliothèque potasser deux trois bouquins de stratégie militaire. Si je voulais bien mener mes troupes, il fallait que je pense comme un leader protecteur et non comme une soldat. J’ignore combien de temps je suis restée mais je fus tirée de mes études par une des alarmes de l’entrée. Encore une fougue bestiole qui est passée devant les capteurs. Je décide d’aller voir par moi-même.

Ce que je vis en ouvrant la porte me glaça le sang. Clint, allongé devant la porte, inconscient et dans un état lamentable ! J’ai appelé Luka à la rescousse et nous l’avons porté à l’infirmerie.

L : il a plusieurs côtes cassées, ce qui m’inquiète c’est la température qui ne fait que grimper !

Ni une ni deux, je me suis assise à côté de lui et j’ai passé mon doigt sur son front, ses joues et ses bras afin d’y laisser une traînée de glace qui s’étendit un peu. Luka lui fit immédiatement une perf après l’avoir allongé et enlevé ses vêtements en sang. J’étais dépourvue d’un pouvoir de guérison sur les autres efficaces mais je pouvais néanmoins atténuer la douleur.

- Clint…. Je ne sais pas si tu m’entends. Mais tu es en sécurité… on va s’occuper de toi accroche toi !

La journée avait si bien commencée. Je voyais Luka se décarcasser pour soulager ses douleurs, lui nettoyer les plaies, faire baisser la fièvre et lui mettre de nouveaux bandages. Pour ma part, mon travail consistait à continuer de lui parler tout en utilisant mes pouvoirs de glace pour atténuer la douleur de certaines graves blessures, baisser la fièvre. J’avais peur, et je voyais bien que Luka n’était pas du tout rassuré sur son état.

L : je crains que la transfusion soit inévitable…

Je regardais Luka alors qu’il étudiait les radios des côtes. Cela faisait une bonne heure qu’on s’affairait près de lui. Il fit qu’il en avait perdu beaucoup et qu’il avait stoppé une hémorragie interne de peu. Je soupire et je tendis mon bras vers le jeune médecin.

- J’ai sauvé Howard la première fois… je peux recommencer. Je n’ai pas ou peu d’impact sur le sang humain. Le seul risque qu’on prend c’est que son métabolisme soit boosté…

C’est à contrecœur que Luka finit par céder et me relia à Clint pour lui rendre des forces…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint Barton
~ Hawkeye ~ Clint
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/06/2018

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mar 26 Juin - 23:41

Legends Never Die
Araya & Clint


J'avais l'impression de me noyer dans le noir, dans l'obscurité. Tout était sombre, partout, j'entendais les bruits de très loin... Tellement loin. Si c'était ce soir, mon dernier soir, le crépuscule de ma vie. Je sais pas à quoi je m'attendais... je m'imaginais peut être vivre vieux, incroyablement vieux ? Je l'ignorais. On racontait qu'on revoyait toute sa vie. Moi j'avais surtout l'impression d’étouffer, d'être perclus de douleur. Je m'étais juré que je ne laisserai plus personne me taper dessus comme ça. Plus personne, et pourtant... Et j'allais peut être mourir comme un chien galeux. Je crois qu'une partie de moi avait envie de rire... J'entendais des éclats de voix, mais tout me semblait tellement lointain... J'entendais mon nom lancé au loin, mais je n'étais même pas sûr de ce que j'avais entendu.
Soudain, je sens quelque chose qui se fond dans mon organisme, c'était comme si mes veines étaient en feu. Comme si la cartographie de mes vassaux sanguins se remplissait de lave, de quoi devenir fou, puis plus rien, le trou noir... Je me retrouvais à flotter. La douleur s'était atténuée à nouveau, et je me sentais plus aussi brûlant. Je me voyais petit garçon, face à ce Goliath que représentait mon père, prêt à me défendre. Bizarrement, c'est toujours moi qui finissais sur le carreau. Je me rappelais le jour où l'officier de police avait sonné à la maison, j'avais ouvert, la veille, j'avais servis de punching ball, j'avais encore des marques violacés sur mes bras, ainsi qu'un œil au beurre noire, et l'officier évitait soigneusement de me regarder. J'avais rapidement compris que les gens faisaient semblant de ne pas voir ce qui était pourtant évident. Il m'apprit que mon paternel était mort, et je me souviendrais toujours de l’allégresse outrancière qui m'avais envahit ce jour là. Puis je revis l'Orphelinat, ce lieu que j'avais enfin apparenté à mon chez moi, un endroit doux et plaisant. Puis le cirque, on ne peut pas dire que cela m'ait déplu le temps que ça a duré, puis j'ai ressentis pour la première fois l'aigreur et le goût amer de la trahison. Suite à cet épisode, le jeune Clint que j'étais s'était forgé une carapace aussi dure que l'acier afin de ne plus jamais souffrir de la bêtise humaine, plus jamais... Plus je m'enfonçais, plus tout devenait noir, sombre, les lumières des souvenirs disparurent. Jusqu'à ce que... une lumière m'aveugle, et que je me sentes happé, pour aller où ? Je l'ignorais. Je respirais trop vite, et mon cœur ne parvenait pas à se calmer, mon regard était grand ouvert, mes yeux écarquillés sur le monde alors que tout était une agression pour moi. A part peut être le son... je n'entendais pas très bien suite à un accident de jeunesse, la lave... la lave... elle était revenue. Je baissais les yeux à mon bras, passant une main sur mon visage, cette dernière se crispant et s'approchant de l'aiguille plongé dans mes chairs.

« Br... Brûle.... Brûle... »


ma gorge était incroyablement sèche, j'avais l'impression d'avoir traversé un désert la bouche grande ouverte et d'avoir engloutis un bon kilo de sable, je suivis le tuyau jusqu'à l'origine, tombant sur un bras, puis une silhouette de femme, avant de tomber sur son visage. Une petite lumière de conscience se fit dans ma tête.

« Araya... Araya c'est toi ?! Que... Qu'est-ce qu'il m'arrive ?!  »


J'avais l'impression qu'on avait altéré ma vision, tout me semblait... Trop net que ça m'en donnait le tournis. Je ne me rendis pas compte tout de suite que je m'étais levé, en fait je m'en rendis compte lorsque mon corps me mit un bon gros stop, et que je retombais sur mon lit comme une loque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araya Fenrir
~ The Beastcaller ~ Araya
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 35
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mer 27 Juin - 0:02

- N… Nooon ! Clinton Francis Barton, tu ne touches pas à la perf !

M’écriai-je alors que je tendis la main vers l’homme qui s’était réveillé en sursaut avec le sentiment que son corps brûlait. Je ne me souvenais pas ou peu que Jack n’ait eu aussi ce sentiment. Luka accourt et reprend ses fonctions vitales, mais ne peut pas empêcher l’archer de se lever. Il me demande ce qu’il lui arrive. Il semblait complètement déboussolé. Je m’assois sur le lit et je me redresse doucement.

- Clint, Calme toi, tout va bien, tu as perdu trop de sang, je n’avais pas le choix… Je te donne un peu de mon sang… Oooh !

Mon exclamation alerta Luka qui eut tout juste le temps de le retenir et de rallonger Clint dans son lit.

- Clint, si tu te sens bizarre, c’est normal, c’est mon sang qui fait ça… Je ne t’en donne qu’une faible quantité… Pour te sauver…

Je fis un signe de tête à Luka qui revint vers pour me débrancher de Clint et me mettre un pansement à l’endroit de la piqure. Je détournais les yeux, j’avais toujours autant de mal à supporter les aiguilles. Une fois libérée, je couvre délicatement le jeune homme alité de sa couverture et je pose ma main sur sa joue alors qu’émane une douce fraicheur. Je souris.

- Voilà, c’est mieux, c’est plus calme comme ça… Tu es à HOPE...La sensation de brûlure va disparaître… Que tout ton corps réagisse c’est normal, tu t’es fait salement amoché. D’ailleurs j’en devrais une sacrée à la personne qui t’a sauvée, si y a bien un ange gardien autre que moi en ville… En tout cas mon cher déplumé, tu es bon pour quelques jours de lit… ET pas de commentaires, sinon c’est Fenrir qui te remet au pieu à la seconde où tu te lèves, pigé ?

Pour avoir vu Fenrir en rogne, il savait ce que cela pouvait donner. Luka revint et injecta quelque chose dans la perf, en lui expliquant que cela allait le détendre, c’était un décontractant musculaire, car ce qui le faisait mal c’est que tous ses muscles s’étaient contractés tous ensembles à son réveil à cause du sang dans ses veines. Je lui souris doucement… La journée venait de s’améliorer. Mais je sentais la colère des bêtes intérieures, dans mon âme couvrir, il allait falloir que j’aille me défouler dès que je pouvais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint Barton
~ Hawkeye ~ Clint
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/06/2018

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mer 27 Juin - 11:03

Legends Never Die
Araya & Clint
Alors que ma main s'approchait dangereusement du tuyau qui me raccordait à cette lave... J'entendis quelqu'un me héler et m'ordonner de ne toucher à rien. J'avais un côté purement gamin qui me soufflait de toucher à l'aiguille, au tuyau jde raccordement, juste parce qu'on me l’interdisait, mais je reposais sagement la main et souffrait en silence, mon corps me semblait lourd trop lourd, me laissant tomber sur le lit en soupirant. Je me sentais brûler de l'intérieur, et en plus j'étais nauséeux. Une nouvelle fois la voix de mon amie se fit entendre, je dus me concentrer pour saisir la portée de ses mots. Son sang ? Je vois. Je ne sais pourquoi je m'étais retrouvé debout, mais je me retrouvais tout aussi vite à nouveau au lit, sans avoir la force de me lever, j'eus finalement l'explication à cet état, prenant une mine de gamin prit sur le fait, je coulais finalement un regard à Araya.

« Me calmer... me calmer... C'est facile à dire... ça a tout d'une mauvaise journée... une très mauvaise journée. Mais... D'accord. Merci. »

Prenant une mine d'ours renfrogné, je me perdis dans la morosité, je devrais rester ici combien de temps ? Je devais avouer que j'avais d'autres chats à fouetter, enfin... j'étais déjà en train de marmonner dans mon coin... Avant que je ne me reprenne finalement. La vie était belle, j'étais pas mort, je pouvais au moins faire l'effort d'être agréable. On finit par me retirer le cathéter. J'eus le loisir de pouvoir voir la taille de l'aiguille. ENORME... Comme d'habitude. Les aiguilles ne pouvaient jamais être minuscules, fallait toujours que ce soit de gros calibres... J'eus l'impression d'être un gosse quand elle me recouvrit de la couverture, mais j'allais pas m'en plaindre, elle avait ce petit côté doux et chaleureux en cet instant. Je sentis sa main sur ma joue, fraîche et apaisante, et cela eut un effet positif sur ma petite personne, tant mieux. Elle m'expliqua où j'étais, ce que je faisais ici et cela me permis de relativiser, et de remettre en place les derniers morceaux de puzzle pour avoir une vue globale de la situation. La suite ? Attendre des heures d'être remis sur pied. Je détestais le calme, le rien... Enfin... a part quand on était sur le canapé, avec Lucky en train de regarder la télé. Mais là c'était pas le cas.

« Je... D'accord je vois. Je me suis fais attaqué par des gens d'Hydra, une escouade m'a pris en embuscade et m'a roué de coups. Une... Femme est venue m'aider. Elle m'a sauvé. »

Une nouvelle fois, cette mine de gosse contrite refit son apparition sur mon visage, le déformant doucement, alors que je fronçais les sourcils. Poussant un soupir à en fendre l’âme.

« Quelques jours ? Ça veut dire quoi ? Quelques jours façon « deux jours » ou quelques jours façon « deux semaines » ? Vous êtes très vague madame Araya ! Très très vague ! Et la prochaine étape c'est que pendant ce laps de temps je me mette à tricoter une écharpe ! Mais bon... Comme je ne veux pas voir Fenrir me grogner dessus... je vais être sage... »

Poussant un nouveau soupir, je m'enveloppais dans ma couette, me couchant sur le côté, ronchonnant un peu, avant de poser les yeux sur la jeune femme.

« Comment tu vas ? En tout cas toi tu as l'air resplendissante de vitalité... »

On finit par m'injecter un produit sensé détendre mes muscles. Cela eut pour effet de me shooter d'avantage, ma vision se brouillait légèrement et je me sentais partir... Direction le monde des rêves avant que je n'ai eu le temps de dire superfragili... Merde.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araya Fenrir
~ The Beastcaller ~ Araya
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 35
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mar 3 Juil - 21:37

J’arquai un sourcil il s’énervait un peu trop outre mesure. Un peu trop dans les extrêmes pour au final prendre une mine de gamin boudeur qui ne put m’empêcher d’éclater de rire. Il était chou quand il faisait ça d’autant plus que malgré la quarantaine bien tassée il arrivait très bien à le faire. Je m’assois à côté de lui une fois qu’il est réinstallé. Je souris doucement, il a l’air contrarié et pour cause il déteste l’immobilité. Je souris un peu plus quand je le sens faire le point. Il est toujours en vie, il est moins amoché et moins mort qu’il aurait dû l’être. Même si on avait les moyens technologiques de le remettre rapidement sur pied il ne fallait pas non plus oublier un élément important dans la solidité d’un être : son mental. Il aura beau dire tout ce qu’il veut, je sais qu’en plus de son estime de lui-même s’en est pris un coup, son mental dur comme du fer aussi, il allait falloir prendre le temps, peu, mais le prendre pour refaire la carrosserie à neuf !

A son explication, inutile de vous dire qu’il y a le loup qui a commencé à grogner en apparaissant à côté de moi. Une femme hum ? Je lui devais une fière chandelle. Je crois que j’aurai détruit une des forteresses de HYDRA de colère et de désespoir s’il lui était arrivé quelque chose. Je balayais d’un geste de la main quand il posa ses questions et affirma le fait que j’étais très vague. Quand il fit qu’il ne voulait pas voir Fenrir lui grogner dessus, j’émis un petit rire et Fenrir à côté de moi jappa. Luka s’écarta tandis qu’il vit Hugin et Munin apparaître de chaque côté du lit, le Grizzly au fond de la grande pièce mangeant une énorme ruche fantomatique. A côté il y avait le tigre à dents de sabre qui se faisait une toilette pas pratique avec de grandes dents comme ça, mais il en avait l’habitude. D’un léger coup de tête je mis fin à la conversation, lui désignant de la tête la jolie petite ménagerie qui venait d’apparaître. Là il allait vraiment être sage… Je ricanais sous cape.


- Moi je vais bien…

Luka fit décoller Munin qui atterrit sur mon épaule alors qu’il mettait une seringue de tranquillisant dans la perfusion de Clint. Juste avant qu’il sombre je fis avec un sourire en coin.

- Je suis enceinte… Je ne peux qu’être belle…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clint Barton
~ Hawkeye ~ Clint
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 16/06/2018

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Jeu 19 Juil - 14:54

Legends Never Die
Araya & Clint

Dans ma tête, c'était un embrouillis de tas de choses... Je ne savais pas vraiment où j'étais, pourquoi. Tout s'emmêlait dans ma tête, avant de se démêler, puis de se remêler dans une sarabande des plus déplaisantes. Je me fis houspiller comme un gosse quand j'essayais de retirer l'aiguille de mon bras, prenant une mine de gosse prit sur le fait, puis boudant, tout simplement. Quand il y avait trop d'incertitude... je redevenais cet ours grognon. J’apprends finalement que je vais devoir rester au lit... Pour un certain temps. Je pousse un soupir à en fendre l'âme. J'en ai pas vraiment envie, voir même pas envie du tout. Et puis pour quoi faire ? ATTENDRE ?! Yeurk... Plûtôt mourir, je détestais l'immobilisme, j'avais pourtant presque 50 ans, mais c'était toujours aussi dur pour moi. Et des roustes qui m'avais mis KO... J'en avais pris. Je sursautais un peu en entendant un grognement, avant de voir un loup apparaître, reprenant vite mes esprits, ce n'était que le loup de Araya, très protecteur, je lui offris un sourire rassurant. Puis une horde d'animaux spectraux apparurent, entourant la jeune femme. Là, le message était clair... Ne pas bouger... Je vis le médecin mettre quelque chose dans la poche qui s'écoulait doucement à mon bras, je voyais le liquide tomber au compte goutte, puis mon regard revint à la jeune femme, je devais avoir l'air un peu abasourdis et interdit, face à l'annonce qu'elle venait de me faire. Je ne pus pas formuler grand chose, car déjà ma vision se brouillait, et je sombrais, mon dernier coup d’œil fut pour le loup, tranquillement installé à côté de Araya, avant que je ne sombre totalement dans un rêve. J'étais jeune. Comment je le savais ? À mes mains. Elles étaient encore toutes douces. Puis je vis mon frère arriver, les yeux écarquillés vers moi .

« CLINT ! Clint ! Les policiers sont là, c'est p'pa, il a eut un accident. »

Barney c'était mon frère, c'était un bon gosse... J'avais toujours essayé de me faire cogner à sa place pour lui éviter un maximum d'ennuis, il ressemblait plus à ma mère, corps gracile, et délicat. Ce qui agaçait prodigieusement mon père, mais grand frère était là, grand frère était plus grand, sa charpente était plus épaisse. Et j'absorbais les coups mieux que lui. Tout se brouilla, mais ce souvenir gardait la saveur de la satisfaction traîtresse. Je rouvris finalement les yeux, tombant à nouveau sur Araya, s'étant au final installée à mon chevet.

« Félicitation... à la future maman, plein de bonheur pour toi et l'élu. Je suis content pour toi... Tu sais... j'ai toujours regretté de pas avoir eu d'enfants, j'pense que j'aurais pu être un bon père. Je crois... »

Le doute et l'image de mon père me faisait constamment douter, mais je n'étais pas comme lui. Je ne me noyais pas dès dix heures du matin au fond d'un verre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araya Fenrir
~ The Beastcaller ~ Araya
avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 14/05/2018
Age : 35
Localisation : New York

MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   Mar 14 Aoû - 11:42

Il semblait dormir paisiblement, je suis restée à son chevet tout le temps où il dormait. Puis il y a eu un moment où il commença à être plus agité, mais pas assez pour inquiéter Luka qui me lança un petit sourire rassurant. Il devait rêver m’a-t-il dit. Je souris. Plus tard, il nous apporte un café à lui et à moi. Enfin moi j’ai eu le droit à mon thé habituel. Je le remercie d’un sourire. Il savait ce qu’il me faisait du bien. Même s’il savait qu’il ne se passerait rien entre nous, il avait toujours été très attentionné à mon égard.

Il ouvre les yeux, il semble reposer, pour ma part j’ai fini mon thé.

« Félicitation... à la future maman, plein de bonheur pour toi et l'élu. Je suis content pour toi... Tu sais... j'ai toujours regretté de pas avoir eu d'enfants, j'pense que j'aurais pu être un bon père. Je crois... »

Ainsi, il m’avait entendu alors qu’il sombrait lentement dans le sommeil. Je n’ai pas pu m’empêcher de sourire pour de bon. Mais sa petite remarque me fit perdre mon sourire.


-Merci Clint, c’est Bucky l’élu… D’autre part…

Je pose ma main sur la paume de la sienne.

- Tu n’as rien à voir avec ton père, tu ne seras jamais comme lui. D’autre part, tu n’es pas encore assez vieux pour renoncer à fonder une famille. Je suis sûre que tout t’es ouvert de ce côté ! Eh oui j’en suis persuadée…

Je prends la même main, et je la porte à mon ventre qui est encore tout plat mais dont je sais que la vie l’habite.

- Tu auras un jour droit à cette joie immense. Tu n’as pas à t’inquiéter !

Je me suis redressée et je lui ai servi un café. Luka toussote. Il n’a pas l’air d’accord. Je lui lance un regard qui en dit long et il retourne à ses dossiers en esquissant un sourire en coin. Je lui tends alors une belle tasse de café ayant au préalable redressé le jeune archer.

- Tu es ptetre momentanément cloué dans un lit, mais… Si tu veux de l’occupation, j’en ai !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Legends never die Ft Araya   

Revenir en haut Aller en bas
 
Legends never die Ft Araya
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WWE Legends série 1
» WWE Legends Serie 3
» WWE Legends série 2
» WWE Legends Serie 1
» AJ Styles 1/3000 TNA Shop Exclusive "Legends Of The Ring"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Keep the Future Safe :: La zone de roleplay :: NEW YORK :: Mausoleum-
Sauter vers: